VLOG | Dublin en amoureux

Hello les bouquineurs ! 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour une petite vidéo vlog que je vous ai concocté sur mon voyage à Dublin.

Dans cette vidéo, je vous montre un peu mon voyage plic ploc comme ça tout simplement parce que je n’ai pas eu le temps de faire autre chose ! Moi, j’aime les choses comme ça. Je préfère une vidéo qui fait revivre l’ambiance du voyage qu’un vlog dans lequel on voit le vlogger parler des heures.

Bref, si vous souhaitez quelques petits détails sur ce voyage pour accompagner la vidéo, je vous conseille d’aller voir mon article « C’est dimanche, on se pose » du 4 novembre dans lequel je vous raconte tout ! 😀 

J’espère en tout cas que cette petite vidéo vous aura plu, je me souviens que vous avez été nombreux et nombreuses à me faire des retours positifs sur celui du Canada donc je retente avec l’Irlande 😉 

phoebe bye bye

En attendant le prochain article, je vous retrouve sur les réseaux sociaux (Instagram ou Facebook) et je vous fais plein de bisous !

Eirine. ❤

CHRONIQUE | Les filles au chocolat T6 – Cœur Cookie, Cathy Cassidy

45946385_559081467872407_1232282583157440512_nEdition : PKJ
Nombre de pages : 240 pages
Date de sortie : 1er juin 2017
ISBN : 978-2266265485

Résumé : Jake Cook, alias Cookie, a reçu une lettre étrange de la part d’une certaine Honey qui dit être sa demi-soeur. Il n’y fait pas tellement attention : sa vie est parfaite pour lui et il n’a pas envie qu’elle change. Sauf qu’un jour, il fait une bêtise tellement terrible que sa mère perd son boulot et qu’ils doivent déménager, elle, lui et ses deux sœurs. Il décide alors d’aller chercher cette soi-disant demi-soeur qui saura peut-être comment contacter son père et quérir son aide…

Couverture Les Filles au chocolat, tome 6 : Coeur cookie

  • Je n’ai qu’à me dire que c’est une aventure : je suis un super-héros adolescent en quête de justice, d’un plafond neuf et d’un sol de salle de bain.
  • C’est dur de jouer les super-héros, surtout quand on a toujours été un bon à rien.
  • En fait, mieux vaut ne pas avoir de père qu’en avoir un aussi nul que toi.

 

Mon avis :

Et nous voilà déjà au sixième tome de la saga « Les filles au chocolat » de Cathy Cassidy, dénommé « Cœur Cookie ». Ici, nous suivons Jake, un adolescent de 14 ans qui n’est, selon lui, pas doué à grand chose, et qui veut aider les grands. Il s’imagine que son père, qu’il n’a jamais rencontré et qui l’a abandonné à la naissance, l’aidera financièrement, sa mère et lui. Il déchante vite et, grâce à ce tome, Cathy Cassidy nous parle encore une fois de sujets qui pourraient être très tabous entre un enfant et un parent. En réalité, elle nous parle de la précarité qu’un enfant doit affronter dès son plus jeune âge, la volonté qu’il peut avoir de s’effacer parce qu’il pense apporter des soucis à ses parents, comment un enfant gère l’absence d’un des deux de ses parents… Bref, comme dans tous les tomes, l’auteure sait parler aux enfants mieux que les parents eux-mêmes, qui ont souvent peur d’être maladroits avec leurs mots.

Concernant l’univers, il n’y a pas grand chose à dire puisque c’est le même depuis six tomes (sans les hors-série !) ! Toujours Tanglewood, toujours ces sœurs particulières, si craquantes et adorables, cette gentillesse des parents Tanberry et la beauté du paysage de Kitnor. Seul changement qu’on peut observer par rapport aux autres tomes : Honey, après son voyage en Australie, est de plus en plus mature, se calme et ne fait plus autant de bêtises qu’avant ! C’est chouette de retrouver une adolescente bien dans sa peau, gentille, sympathique, drôle et accueillante plutôt que la petite princesse égoïste et colérique qu’elle a pu être.

Concernant la fin, il y a plusieurs détails que j’ai particulièrement adoré. D’une part, dans le cadre d’une prédiction amusante et improvisée, Cookie dicte à tout un chacun son avenir par rapport à ce qu’il sait de chaque personnage. Pendant ce passage, on ne peut s’empêcher de penser : et si ce qu’il disait était vrai ? Et si c’était une manière pour l’auteure de raconter l’histoire des personnages bien après les mots couchés sur le papier du livre ? J’ai trouvé ça vraiment chouette, d’autant plus que ça rentre dans l’histoire normalement mais ça parle quand même au lecteur ! D’autre part, un détail que l’on voit au début revient à la fin, et j’ai trouvé ça chou de faire une sorte de flash-back nostalgique pour nous rappeler le chemin parcouru par tous nos personnages. Je vous avoue que j’en ai presqu’eu les larmes aux yeux tellement c’était mignon !

🌸🌸🌸🌸/5

Bref, je ne cesserai de le dire : j’adore cette petite série ! Pas comme un coup de cœur d’adulte, bien sûr, mais là c’est mon cœur d’enfant qui parle, ainsi que mon cœur de future maman (CALMEZ-VOUS RIEN NE SE PASSE DANS MON VENTRE !!! Je sais juste que je le serai un jour ou l’autre 0:) ). Bien que la lecture soit un peu trop jeunesse pour un adulte (déjà rien qu’un jeune de 16 ou 17 ans, je pense que c’est limite), c’est par plaisir de légèreté et de mignonnerie que je lis cette petite saga ! 

Trois autres chroniques :

Margaud LiseuseJournal d’une fanLes lectures de Yuya

phoebe bye bye

En attendant le prochain article, je vous retrouve sur les réseaux sociaux (Instagram ou Facebook) et je vous fais plein de bisous !

Eirine. ❤

 

TAG | Instagram et l’automne

Hello les bouquineurs !

Je vous retrouve aujourd’hui un peu plus tard que d’habitude… Je sais. Je m’explique : les TAGs Instagram, je les mets en story Insta (logique), mais du coup il faut que je les prenne avant 24h ou que je les sauvegarde. Et là, je n’ai fait ni l’un ni l’autre ! Donc j’ai du le remettre une seconde fois et attendre que les gens répondent une seconde fois.. Et vous avez été nombreux à être compréhensifs et à répondre une nouvelle fois donc merci ! ❤ Quoiqu’il en soit, cette fois-ci, je vous ai concocté un petit TAG sur l’automne. Ben oui : quoi de mieux pour un lecteur qu’une bonne soirée au coin d’un feu, avec un chocolat chaud et un plaid (attends Eire, y a l’hiver pour ça ? Oui, je sais mais on commence tôt chez nous !) ? Rien, on est bien d’accord ! Je voulais être en plein automne pour vous faire ce TAG et être dans le mood automne complètement. C’est parti !

 

DES BONBONS OU UN SORT ? 

45872880_550562835394136_3146622457004163072_n

Je vous avoue que celle-là, je vous l’ai juste mise pour m’éclater x) C’est un peu comme le « This way/that way » du TAG sur Disney :p

 

INSIDE OU OUTSIDE ? 

 

45617352_2185089451766893_5491165982003036160_n

Ici, je serais plus tentée de dire Outside aussi, pas comme la majorité, ce cas-ci. Mon kiff en automne est de sortir pendant les jours où il fait encore un peu beau mais où il commence à faire froid. Je trouve les couleurs de l’extérieur tellement belles que je ne peux m’empêcher (quand je le peux) d’aller faire une ptite promenade dans le coin !

 

À HALLOWEEN, HORROR OU MAGIC ?

45651774_1170419229772704_86515343014494208_n

Ceux qui me connaissent le savent déjà. Ceux qui ne me connaissent pas encore très bien vont vite l’apprendre : je suis team bisounours donc hors de question de prendre Horror ! Et je dois avouer que j’ai été surprise du peu de gens qui ont été puisé dans l’horreur d’Halloween 😮

 

SUR TON CHOCOLAT CHAUD, MARSHMALLOWS OU CARAMELS ?

45654822_507587529743862_440606753432797184_n

Oui, ma team a gagné ! 😀 Même si c’est très serré ici, je préfère mille fois le caramel aux marshmallows qui m’écœurent beaucoup trop vite.

 

PENDANT UN MOMENT DE LECTURE, SILENCE COMPLET OU MUSIQUE DE FOND ? 

45667849_323709705089724_2071495639195189248_n

Encore une fois, le résultat est très serré. Personnellement, ça dépend. S’il y a des paroles sur la musique de fond, je vais être plus vite déconcentrée qu’autre chose. Mais si, au contraire, ce n’est qu’un instrumental ou alors des bruits de nature ou quoi, je préfèrerais ça au silence complet.

 

PUMKIN SOUP OU PUMKIN PIE ?

45668784_327950711367805_143646740287848448_n

Je dois vous avouer que celle-là, je l’ai mise particulièrement pour ma sœur parce qu’elle adore les deux ahah x) Je pense qu’on a pas assez ce culte de la pumkin pie dans nos régions pour pouvoir bien comparer (en tout cas, chez moi on en fait jamais par rapport aux pays anglophones) donc automatiquement, le point revient plus à la soupe. Et je vous avoue que je donnerais mon point à la soupe aussi :p

 

SUNNY DAYS OU RAINY DAYS ?

45688685_539939036418542_2603888648357150720_n

C’est ce que je vous expliquais avec le beau temps mais froid que j’adore (donc évidemment je vais dire Sunny). Mais je peux comprendre les 44% qui ont répondu Rainy parce que c’est quand même sympa à un certain point du moins ^^

 

THÉ OU CAFÉ ? 

45736479_412099019326953_2467778076730195968_n1.jpg

Personnellement, j’ai des passes. Quand j’ai envie de quelque chose de crémeux et de gourmand, je vais foncer vers un café. Mais quand j’ai besoin de quelque chose de naturel, qui va me faire du bien et dans lequel je vais pouvoir sentir toute la force de la Nature, je vais aller vers un thé, comme la majorité ici. Puis je dois vous avouer que ce que je bois tient plus du lait russe que du café xD

 

LA BOUGIE : ODEURS SUCRÉES OU ODEURS BOISÉES ?

45736504_311365502793389_4897632064683114496_n

Pour celle-là, j’ai du mal. J’adore les odeurs boisées, c’est un fait. Mais les bougies que j’ai pour le moment tiennent plus du sucré (vanille, orange et cannelle). Je les aime toutes, je peux pas choisir xD

 

SÉRIES OU LECTURE ?

45791242_313246556173024_6313236367568535552_n

Quelle question !? La lecture ! Même s’il y a de plus en plus de séries que je regarde (Friends, Once Upon a Time, Outlander, Big Bang Theory… Dites-moi lesquelles vous regardez !).

 


 

Voilà pour ce joli ptit TAG ! J’espère qu’il vous aura plu, n’hésitez pas à le reprendre et à me le dire, je ferai une liste juste en-dessous des gens qui l’ont repris ! 😀

Le TAG se trouve aussi sur :

 

En attendant le prochain article, je vous retrouve sur les réseaux sociaux (Instagram ou Facebook) et je vous fais plein de bisous !

phoebe bye bye

Eirine. ❤

CHRONIQUE | Am, Stram, Gram… Ce sera toi qui me plaira, Catherine-Rose Barbieri

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Eyrolles pour l’envoi de ce roman ! 

45288616_2077840482273834_166942110325407744_nEdition : Eyrolles
Nombre de pages : 353 pages
Date de sortie : 1er novembre 2018
ISBN : 978-2212570397

RésuméCamille bosse dans une grosse boîte. Elle n’a pas d’attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d’ailleurs, si ce n’est pour son amie Anna et son voisin de palier septuagénaire, Monsieur Lambert. Dans son appartement, chaque soir, elle s’évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l’immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux moeurs mystérieuses et certainement dissolues. Et puis un jour, au travail, elle trouve un courrier inattendu dans sa boîte mail… Inattendu et anonyme. Commence alors un jeu de piste improbable pour en démasquer l’auteur, qui va forcer Camille à ne plus seulement croiser les gens sans les voir, mais à prendre le temps de les regarder et parfois même de les apprécier. Entre situations burlesques et malentendus, la jeune femme apprendra à dépasser ses préjugés pour enfin décider de la suite de sa vie, réparer ses erreurs et peut-être même tomber amoureuse… ?

Couverture Am, stram, gram... ce sera toi qui me plairas !

  • Elle n’a déjà pas un tempérament de « chasseresse » avec les hommes ; il ne manquerait plus qu’elle se mette à braconner.
  • Je sais pas, fait-il en haussant les épaules. Je crois que des moments isolés peuvent être quasi parfaits. Mais pas des relations entières, pas chaque seconde de chaque minute. Si on comprend pas ça, on se rend dingue pour rien. Par contre, je pense qu’on peut accepter la plupart des sales moments que la vie réserve, si on sait que des moments quasi parfaits vont jalonner le chemin et compenser tout le reste.

Mon avis :

Dès le début de ma lecture, j’ai su que ça allait être un livre que j’allais apprécier, du moins un minimum. Je vous avoue qu’il y a des passages qui m’ont un peu ennuyées (notamment ceux avec le boss de Camille), mais ils étaient là pour ça, je pense. Pour sublimer ces autres moments que j’ai complètement adoré grâce à des personnages attachants et absolument fabuleux.

C’est l’facteur, l’assassin ! 

Bon, n’allons pas jusque là… Mais même sans avoir de crime, l’histoire demande une certaine enquête : Camille reçoit un courriel d’un admirateur secret et tente de deviner qui c’est. Catherine-Rose Barbieri y va donc de bon train avec les indices, les hypothèses et les raisonnements farfelus pour ne pas dire paranoïaques de Camille ! Cette dernière en vient à voir les gens différemment, à les juger autrement que par l’image qu’ils donnent aux autres et à les comprendre. Parfois même à les connaître mieux. Non seulement, essayer de savoir qui était cet admirateur m’a amusée, mais en plus, le fait que Camille se rende compte de la véritable personnalité des gens est une belle manière d’ajouter la morale « Ne pas juger les gens par leur apparence ».

 

Les personnages

Camille, Anna, David, Gatien, Colm, Assia, Hugo, Martine, Rita… Il y en a quand même pas mal ! Mais certains, comme dans tout livre, sont plus importants que d’autres. Ceux qui m’ont profondément marquée sont Camille et Colm (pas très originale, vu que ce sont les deux persos principaux…).

Camille est une jeune femme de 26 ans. Elle travaille dans une boîte du nom de « Lawrence & Higgins ». Elle vit dans un appartement dans lequel son voisin de palier est Monsieur Lambert, un vieux monsieur à qui elle offre fréquemment des tupperwares. Elle est petite, assez rondouillette et aime Disney (d’ailleurs, un autre point positif de ce livre est la culture que l’auteure plonge dans ce roman : entre Disney, Friends et Outlander, j’ai été servie 😀 !). Elle m’a donc un peu fait penser à moi : petite avec des kilos en trop qui aime Disney et qui se renferme par manque de confiance en les autres. Et en lisant les autres chroniques, je me suis rendue compte que beaucoup s’étaient identifiées à elle ! 🙂

À côté de ça (et par ça, je ne veux pas parler de Camille), nous faisons la connaissance, en même temps que notre vingtenaire, de Colm, un irlandais qui paraît dragueur de minettes qui vit au-dessus de chez Camille et qui enchaîne les heures de travail entre apprenti menuisier et barman. Il est drôle, intelligent, poète sur les bords, sensible, délicieusement tactile bref : je l’ai beaucoup aimé (presqu’autant que Camille ne l’aime !).

Bien qu’il n’y ait pas énormément de scènes de sexe entre deux (par rapport à d’autres livres, je dirais même qu’il n’y en a pas), j’ai aimé l’alchimie qu’il y avait entre eux, la douceur de leur histoire et la prudence de Camille face à l’amour qui se transforme petit à petit en un abandon total. Un peu comme Hazel Grace Lancaster dans « Nos étoiles contraires » : elle est tombée amoureuse doucement, puis totalement.

Leur histoire nous amène à une deuxième morale : ce n’est pas parce que quelqu’un nous a lâchement trahi qu’il faut avoir les mêmes a priori sur la personne suivante. D’ailleurs, même si on a peur d’être trahi avec la dite personne suivante, il faut lui donner une chance et lui accorder notre confiance pour savoir s’il en est digne. Catherine-Rose Barbieri nous explique en réalité qu’il faut prendre le risque d’être trahi pour savoir si ce dernier était vraiment là. On a 0% de chance de s’offrir à quelqu’un et d’être sûre à 100% de ne jamais souffrir. D’ailleurs, ne jamais souffrir, ça n’existe pas (cf : 2e citation sous la couverture du livre), comme l’explique si bien Colm. Il faut prendre le risque d’être malheureux pour être 1000 fois plus heureux. J’ai personnellement adoré cette manière de voir les choses.

Point bonus : la structure moderne

J’ai trouvé qu’au niveau de la mise en page, les éditions Eyrolles (ainsi, je suppose, que l’auteure) avaient mis le paquet. En effet, on retrouve non seulement des mots alignés de manière banale comme dans tout livre (merci Eirine, très intéressant, ta remarque !), mais en plus nous avons une différence de typographie pour la narration, pour les petits mots accrochés aux portes, pour les mails, pour les messages sur les téléphones portables mais encore mieux : on retrouve des emojis, ce qui fait encore plus réaliste !

Je suis d’accord avec vous : ce détail ne fait pas l’histoire. Mais ça rajoute un petit quelque chose d’assez plaisant !

 

🌸🌸🌸🌸/5

Pas plus, pas moins ! Y a pas grand chose dans ce livre que je n’ai pas aimé. Rien de réellement significatif pour être honnête ! Cependant, ça n’a quand même pas été un coup de cœur… C’est quasi parfait, comme dirait Colm 😉 


 

Vous l’avez déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ? 🙂 Je vous mets le lien de plusieurs chroniqueurs/euses qui en parlent ici pour que vous puissiez vous faire votre avis 🙂

Elle M Lire Vibration LittéraireLa Liseuse Hyperfertile

phoebe bye bye

En attendant le prochain article, je vous retrouve sur les réseaux sociaux (Instagram ou Facebook) et je vous fais plein de bisous !

Eirine. ❤