CHRONIQUE | La Passe-Miroir T1 – Les FiancĂ©s de l’Hiver, Christelle Dabos

« OphĂ©lie comprit que c’Ă©tait cela, ĂȘtre une dame du monde : recouvrir d’un doux sourire les sentiments vĂ©ritables. « 

Titre : La Passe-Miroir T1 : Les FiancĂ©s de l’Hiver
Auteur : Christelle Dabos
Édition : Gallimard (Pîle Fiction)
Nombre de pages : 568 pages
Genre : Fantasy, Jeunesse
OĂč le trouver ? Club, Fnac, Pax (librairie liĂ©geoise)

 

Résumé

Sous son Ă©charpe Ă©limĂ©e et ses lunettes de myope, OphĂ©lie cache des dons singuliers : elle peut lire le passĂ© des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance Ă  Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre Ă  la Citacielle, capitale flottante du PĂŽle. À quelle fin a-t-elle Ă©tĂ© choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa vĂ©ritable identitĂ© ? Sans le savoir, OphĂ©lie devient le jouet d’un complot mortel.

Source : Livraddict

 

Résumé

AVT_Christelle-Dabos_16Christelle Dabos est une auteure française, nĂ©e en 1980 sur la CĂŽte d’Azur, elle grandit Ă  Cannes dans une famille de musiciens. Elle commence Ă  gribouiller ses premiers textes sur les bancs de la facultĂ© et se destine Ă  ĂȘtre bibliothĂ©caire quand la maladie survient. L’Ă©criture devient alors une seconde nature, notamment au sein de Plume d’Argent, une communautĂ© d’auteurs sur Internet. Elle dĂ©cide de relever son premier dĂ©fi littĂ©raire grĂące Ă  leurs encouragements et devient ainsi la grande laurĂ©ate du Concours du premier roman jeunesse avec « La passe-miroir ». Ses deux premiers ouvrages ont Ă©tĂ© rĂ©compensĂ©s du Grand prix de l’Imaginaire dans la catĂ©gorie roman jeunesse francophone en 2016 ; plus de 140 000 exemplaires ont Ă©tĂ© vendus. Le dernier opus caracole en tĂȘte des ventes.
Christelle Dabos vit en Belgique depuis 2005.

Source : Babelio

 

Résumé (3)

Les FiancĂ©s de l’Hiver, c’est un livre qui a eu beaucoup de succĂšs. Du moins, ceux avec qui j’en parle me disent tout le temps qu’ils ont adorĂ© et que c’est un vrai coup de cƓur. Au dĂ©but, je ne pensais pas que ça allait faire la mĂȘme chose avec moi. Et puis, en fait si !

Pour tout vous expliquer, j’ai trouvĂ© le dĂ©but assez lent. C’est un premier tome, vous allez me dire. Donc il faut bien mettre en place le monde dans lequel nos personnages vont Ă©voluer. Mais cette lenteur initiale donnait un caractĂšre Ă  OphĂ©lie, la personnage principal, assez neutre, presque flasque. Elle ne fait que des bourdes, elle n’est pas vraiment belle, bref elle n’a rien pour elle. 

Puis une rencontre se fait. OphĂ©lie brave les interdits de son futur mari, Thorn, et elle se retrouve seule, faisant la connaissance d’autres personnages pas forcĂ©ment dignes de confiance. Et c’est Ă  ce moment-lĂ  que l’histoire a piquĂ© un sprint ! Quand les ennuis commencent, l’intrigue devient intĂ©ressante et arrive Ă  nous captiver. De plus, le fait que l’histoire devient plus prenante nous offre une Ă©volution incroyable des personnages, que ce soit OphĂ©lie qui attrape du caractĂšre ou Thorn qui s’adoucit un peu sans qu’on comprenne vraiment pourquoi. 

Au-delĂ  de ça, j’ai trouvĂ© que la Citacielle Ă©tait vraiment un monde Ă  part. Certes, plusieurs petites choses sont communes au nĂŽtre, mais la maniĂšre dont les terres sont disposĂ©es, les maniĂšres de vivre, de se comporter, les endroits, les maniĂšres de construire sont tout Ă  fait diffĂ©rentes !

Ça, c’Ă©tait concernant le fond. Mais la forme a aussi ses points positifs ! Par exemple, l’Ă©criture : un peu comme dans « Le Sel de nos larmes » de Ruta Sepetys, Christelle Dabos utilise des mĂ©taphores trĂšs lĂ©gĂšres qui perturbent si on ne les comprend pas (ex : compare Thorn Ă  un ours. Mais si on ne comprend pas que quand elle dit « Un ours », elle veut dire « Thorn », on se demande ce qu’un ours fait lĂ  et on perd pied !). Leur subtilitĂ© offre au roman un plaisir de lecture plus grand.

Pour rĂ©sumer, j’ai adorĂ© ma lecture, bien qu’elle ait mis du temps Ă  me plaire ! L’univers dĂ©calĂ© y est, les personnages sont tous plus rocambolesques les uns que les autres, l’Ă©criture nous transporte totalement ailleurs, bref : je ne saurais que vous le conseiller !

5

Je ne suis pas la seule Ă  en parler !

Great Coffee TragedyHistoires de lecturesEvasion d’un instantL’Astre et la Plume

Carolane. 💖

 

 

 

Publicités

7 réflexions sur “CHRONIQUE | La Passe-Miroir T1 – Les FiancĂ©s de l’Hiver, Christelle Dabos

  1. leslivresderose dit :

    Contente qu’il t’ait plu!! 🙂 Je comprend que la lenteur du dĂ©but ne t’ait pas accrochĂ© mĂȘme si je me suis quant Ă  moi directement attachĂ©e Ă  OphĂ©lie malgrĂ© son cĂŽtĂ© banal et effacĂ©e! 🙂 J’espĂšre (mais je pense bien) que tu vas autant aimĂ© le tome 2! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s