CHRONIQUE | La Passe-Miroir T1 – Les Fiancés de l’Hiver, Christelle Dabos

« Ophélie comprit que c’était cela, être une dame du monde : recouvrir d’un doux sourire les sentiments véritables. « 

Titre : La Passe-Miroir T1 : Les Fiancés de l’Hiver
Auteur : Christelle Dabos
Édition : Gallimard (Pôle Fiction)
Nombre de pages : 568 pages
Genre : Fantasy, Jeunesse
Où le trouver ? Club, Fnac, Pax (librairie liégeoise)

 

Résumé

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Source : Livraddict

 

Résumé

AVT_Christelle-Dabos_16Christelle Dabos est une auteure française, née en 1980 sur la Côte d’Azur, elle grandit à Cannes dans une famille de musiciens. Elle commence à gribouiller ses premiers textes sur les bancs de la faculté et se destine à être bibliothécaire quand la maladie survient. L’écriture devient alors une seconde nature, notamment au sein de Plume d’Argent, une communauté d’auteurs sur Internet. Elle décide de relever son premier défi littéraire grâce à leurs encouragements et devient ainsi la grande lauréate du Concours du premier roman jeunesse avec « La passe-miroir ». Ses deux premiers ouvrages ont été récompensés du Grand prix de l’Imaginaire dans la catégorie roman jeunesse francophone en 2016 ; plus de 140 000 exemplaires ont été vendus. Le dernier opus caracole en tête des ventes.
Christelle Dabos vit en Belgique depuis 2005.

Source : Babelio

 

Résumé (3)

Les Fiancés de l’Hiver, c’est un livre qui a eu beaucoup de succès. Du moins, ceux avec qui j’en parle me disent tout le temps qu’ils ont adoré et que c’est un vrai coup de cœur. Au début, je ne pensais pas que ça allait faire la même chose avec moi. Et puis, en fait si !

Pour tout vous expliquer, j’ai trouvé le début assez lent. C’est un premier tome, vous allez me dire. Donc il faut bien mettre en place le monde dans lequel nos personnages vont évoluer. Mais cette lenteur initiale donnait un caractère à Ophélie, la personnage principal, assez neutre, presque flasque. Elle ne fait que des bourdes, elle n’est pas vraiment belle, bref elle n’a rien pour elle. 

Puis une rencontre se fait. Ophélie brave les interdits de son futur mari, Thorn, et elle se retrouve seule, faisant la connaissance d’autres personnages pas forcément dignes de confiance. Et c’est à ce moment-là que l’histoire a piqué un sprint ! Quand les ennuis commencent, l’intrigue devient intéressante et arrive à nous captiver. De plus, le fait que l’histoire devient plus prenante nous offre une évolution incroyable des personnages, que ce soit Ophélie qui attrape du caractère ou Thorn qui s’adoucit un peu sans qu’on comprenne vraiment pourquoi. 

Au-delà de ça, j’ai trouvé que la Citacielle était vraiment un monde à part. Certes, plusieurs petites choses sont communes au nôtre, mais la manière dont les terres sont disposées, les manières de vivre, de se comporter, les endroits, les manières de construire sont tout à fait différentes !

Ça, c’était concernant le fond. Mais la forme a aussi ses points positifs ! Par exemple, l’écriture : un peu comme dans « Le Sel de nos larmes » de Ruta Sepetys, Christelle Dabos utilise des métaphores très légères qui perturbent si on ne les comprend pas (ex : compare Thorn à un ours. Mais si on ne comprend pas que quand elle dit « Un ours », elle veut dire « Thorn », on se demande ce qu’un ours fait là et on perd pied !). Leur subtilité offre au roman un plaisir de lecture plus grand.

Pour résumer, j’ai adoré ma lecture, bien qu’elle ait mis du temps à me plaire ! L’univers décalé y est, les personnages sont tous plus rocambolesques les uns que les autres, l’écriture nous transporte totalement ailleurs, bref : je ne saurais que vous le conseiller !

5

Je ne suis pas la seule à en parler !

Great Coffee TragedyHistoires de lecturesEvasion d’un instantL’Astre et la Plume

Carolane. 💖

 

 

 

Publicités

9 réflexions sur “CHRONIQUE | La Passe-Miroir T1 – Les Fiancés de l’Hiver, Christelle Dabos

  1. leslivresderose dit :

    Contente qu’il t’ait plu!! 🙂 Je comprend que la lenteur du début ne t’ait pas accroché même si je me suis quant à moi directement attachée à Ophélie malgré son côté banal et effacée! 🙂 J’espère (mais je pense bien) que tu vas autant aimé le tome 2! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s